Sixième jour de sit-in pour le personnel de Radio Shems FM

Sixième jour de sit-in pour le personnel de Radio Shems FM

Par -

La crise que traverse Radio Shems FM depuis des mois n’est pas sur le point d’aboutir. Les journalistes et employés de la radio, ont poursuivi, ce lundi 1er avril 2019, le sit-in ouvert au siège de la radio, pour la 6ème journée consécutive.

Selon Khaoula Sliti, présidente de la section du Syndicat national des journalistes tunisiens à Shems FM, « le personnel de l’établissement a décidé d’observer un sit-in ouvert depuis le 27 mars dernier sur la base d’une série de revendications contenues dans la motion professionnelle, restées lettre morte” ».

Les sit-inneurs menacent désormais d’user de toutes les formes de lutte autorisées pour défendre leurs droits et la pérennité de l’institution en cas de non-satisfaction de leurs revendications « légitimes ».

Le problème n’est pas la cession de Radio Shems Fm, selon Khaoula Sliti puisque « le personnel de la radio ne s’y oppose tant qu’il bénéficiera pleinement de ses droits », a-t-elle déclaré à l’Agence TAP.

Ce dossier traine depuis des mois dans la mesure où les employés de la radio ne cessent de faire grève pour protester contre l’inaction des autorités concernant Shems Fm.

Les revendications concernent notamment la signature de la convention de l’établissement avant la cession de la radio ; la régularisation de la situation des employés contractuels ; faire participer la partie syndicale dans l’opération de cession ; et enfin les employés demandent à El Karama Holding de respecter ses engagements envers l’établissement jusqu’à la cession.

Radio Shems FM qui figure parmi les biens confisqués de la famille de l’ancien président Ben Ali appartient à la société El Karama Holding, qui gère les biens confisqués.

En février 2018 El Karama Holding a décidé de céder, sur appel d’offres, la totalité des participations publiques directes et indirectes représentant 69,98% du capital de la société Tunisia Broadcasting « Shems FM », rappelle-t-on.

Toujours en février 2018, les employés de la radio ont porté plainte contre El Karama Holding pour suspicion de corruption financière et administrative à l’encontre de l’ancien président de l’établissement et des responsables antérieurs.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo