Challenge One, lancé l’an prochain par une fusée russe Soyouz

Challenge One, lancé l’an prochain par une fusée russe Soyouz

Par -

On savait déjà que le premier satellite tunisien serait lancé en 2020 soit l’an prochain. L’annonce avait été faite suite à l’accord conclu entre le groupe tunisien Telnet et la société russe SOYUZ-2.

Le premier satellite tunisien, baptisé Challenge One, sera lancé par une fusée russe Soyouz, a confirmé ce lundi 1er avril 2019 l’agence spatiale russe Roskosmos dans un communiqué.

Le contrat liant les deux parties a été signé aujourd’hui entre le groupe tunisien Telnet et l’opérateur russe de lancements commerciaux GKLaunchServices, lors d’une cérémonie au Centre de recherche en numérique de Sfax en présence d’une délégation de haut niveau de la société SOYUZ-2.

En 2017, on prévoyait le lancement d’un satellite 100% tunisien à l’horizon de 2025. Le secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique à l’époque, Khalil Laamiri, avait expliqué qu’il s’agit d’un programme spatial, élaboré par des compétences tunisiennes, œuvrant à mettre en place ce satellite qui renferme plusieurs applications dans différents domaines dont la sécurité, la planification urbaine, l’agriculture et l’environnement

Le satellite Challenge One doit notamment servir de base pour la création d’une constellation de 30 satellites, selon Roskosmos

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo