Polémique autour de la date de la Présidentielle : L’ISIE va-t-elle faire marche arrière ?

Jusqu’ici l’Instance supérieure indépendante des élections (ISIE), refusait de changer la date des élections présidentielles prévues pour le 10 novembre 2019 malgré les nombreux appels dont Ennahdha pour changer cette date qui coïncide avec la fête du Mouled.

Nabil Baffoun, président de l’ISIE, a indiqué, ce mercredi 27 mars 2019, que le conseil de l’instance se réunira vendredi prochain afin d’examiner la possibilité de changer la date du 1er tour de l’élection présidentielle.

Il a expliqué que ce changement de la date de cette échéance électorale nécessite des discussions avec l’ensemble de intervenants dans l’opération électorale, et à leur tête le ministère des Affaires étrangères, le Tribunal administratif et l’Imprimerie officielle, rapporte l’agence TAP.

le 23 mars dernier, Nabil Baffoun, avant pourtant annoncé que cette date ne changera pas, bien qu’elle coïncide avec la célébration de la fête du Mouled. Il avait souligné que l’instance œuvre à trouver des formules et des arrangements permettant le succès des deux événements au cours de la même journée.

Rappelons que suite à l’annonce officielle de la date de l’élection présidentielle, la Fondation Kairouan avait réagit, indiquant que cette date coïncide avec la fête du Mouled.

Le 13 mars, le comité du festival de la fête du Mouled à Kairouan avait appelé, de son côté, l’ISIE à modifier la date du 10 novembre pour le premier tour des élections présidentielles, pour les mêmes raisons.

Le comité avait confirmé l’impossibilité d’organiser les élections présidentielles à Kairouan le jour de la fête du Mouled en raison du mouvement important observé par la ville avec l’afflux de milliers de visiteurs qui nécessite une présence sécuritaire importante.

Commentaires:

Commentez...