Le chargé du contentieux de l’Etat répond aux accusations de Ben Sedrine

Le chargé du contentieux de l’Etat répond aux accusations de Ben Sedrine

Par -

En réponse aux récentes déclarations de la présidente de l’Instance Vérité et Dignité (IVD), Sihem Ben Sedrine, qui a accusé l’Etat d’avoir refusé des sommes colossales proposées par le clan Ben Ali dans le cadre de la réconciliation, le chargé du contentieux de l’Etat a réagi via un communiqué.

Selon ce dernier, l’IVD n’a jamais présenté la demande présentée par Belhassen Trabelsi, qui comprend l’offre financière susmentionnée, ce qui dément les accusations de Ben Sedrine quant au refus de réconcilier avec la partie concernée.

Concernant Sakhr El Materi, le chargé du contentieux de l’Etat a indiqué que les documents présentés par l’instance Vérité et Dignité présentent une somme proposée de 15 millions de dinars, et non 500 millions de dinars comme annoncé par Ben Sedrine. « La somme a été refusée vu que la valeur de ce montant est largement inférieur à l’ampleur des dommages », ajoute-on.

Rappelons que l’Instance Vérité et Dignité (IVD) a publié, hier mardi 26 mars 2019, son rapport final et exhaustif sur son portail électronique.

Invitée récemment d’une émission télévisée, Ben Sedrine a révélé que l’Etat tunisien a refusé des sommes faramineuses pour conclure des compromis de réconciliation avec des figures de l’ancien régime, dont notamment Belhassan Trabelsi et Sakher El Materi.

En effet, la présidente de l’Instance Vérité Dignité, Sihem Ben Sedrine, a affirmé que l’Etat a refusé une indemnisation d’un milliard de dinars de la part de Belhassan Trabelsi et une autre d’une valeur de 500 millions de dinars de Sakher El Materi dans le cadre de la justice transitionnelle.

Dans ce sens la présidente de l’IVD a rappelé que le chargé du contentieux de l’Etat avait présenté 687 dossiers contre des hommes d’affaires.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo