Khemaies Jhinaoui : « Il est regrettable que le sort de la Syrie soit discuté en dehors du cadre arabe »

Le réintégration de la Syrie au sein de Ligue Arabe fait toujours des remous.

Interrogé sur cette question, le ministre des Affaires étrangères Khemaies Jhinaoui a assuré que toute partie et ou Etat membre peut introduire des modifications à l’ordre du jour lors de la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères prévues le 29 mars.

Il a indiqué, dans une déclaration accordée au journal Le Maghreb, qu’il « est regrettable que le présent et l’avenir de la Syrie sont discutés en dehors du cadre arabe », ajoutant « qu’il faut accorder plus d’attention à la Syrie et que le régime arabe officiel doit jouer un rôle dans ceci ».

Dans le même contexte, le porte-parole du sommet arabe Mahmoud Khemiri, a déclaré que la réintégration de la Syrie au sein de la Ligue des Etats arabes ne dépend pas uniquement de la position tunisienne mais exige un consensus arabe, « ce qui n’est pas envisageable à l’heure actuelle » selon ses dires.

Il a dans ce sens indiqué que les développements de la situation en Syrie figurent parmi les points à l’ordre du jour du Sommet arabe.

“Si la décision de suspension de l’adhésion de la Syrie à la LEA venait à être révisée, la Tunisie ne peut que s’en féliciter”, a-t-il souligné, ajoutant que le dossier syrien est traité désormais en dehors du cercle arabe, dans une allusion à la réunion tenue le 25 septembre dernier à New York sur la crise syrienne.

Commentaires: