Ennahdha veut une autre date pour les présidentielles

Ennahdha veut une autre date pour les présidentielles

Par -

La polémique était attendue ! Dans un communiqué daté de ce vendredi 22 mars 2019, le bureau exécutif d’Ennahdha appelle l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE), à revoir le calendrier des élections et notamment la date du premier tour de l’élection présidentielle, fixé au 10 novembre 2019.

Dans son communiqué, Ennahdha rappelle que le premier tour de l’élection présidentielle coïncide avec la célébration du Mouled et conteste ainsi cette date.

Lors de l’annonce officielle de la date de l’élection présidentielle, fixée par l’ISIE, la Fondation Kairouan avait réagit, indiquant que cette date coïncide avec la fête du Mouled.

Le 13 mars, le comité du festival de la fête du Mouled à Kairouan avait appelé, de son côté, l’ISIE à modifier la date du 10 novembre pour le premier tour des élections présidentielles, pour les mêmes raisons.

Le comité avait confirmé l’impossibilité d’organiser les élections présidentielles à Kairouan le jour de la fête du Mouled en raison du mouvement important observé par la ville avec l’afflux de milliers de visiteurs qui nécessite une présence sécuritaire importante.

Mardi 19 mars, la modification de la date du scrutin présidentiel, a été au centre d’une réunion entre les membres du conseil de l’ISIE et les représentants de la société civile de la ville du Kairouan.

Le président de l’ISIE, Nabil Bafoun, avait fait savoir que le choix de la date du 10 novembre 2019 résultait des « contraintes du calendrier électoral, conformément aux dispositions de la Constitution, assurant que le conseil de l’ISIE allait étudier toutes les propositions avancées ».

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo