Open Sky en Tunisie : Le Brexit à l’origine du retard !

Open Sky en Tunisie : Le Brexit à l’origine du retard !

Par -
Illustration

Le ministre du Transport, Hichem Ben Ahmed, a fait savoir ce jeudi 21 mars, que tous les points relatifs à l’accord de l’Open Sky ont été discutés avec la partie européenne et que sa mise en application reste tributaire de la décision européenne qui a été retardée par les procédures du Brexit.

Dans une déclaration accordée à l’agence TAP, Il a affirmé que la signature de cet accord aura lieu prochainement et que l’aéroport de Tunis-Carthage sera exempté pour une durée de cinq ans afin de protéger le transporteur national.

En effet, actuellement, l’Union Européenne se penche sur un dossier qui pèse sur son avenir. A huit jours de la date théorique de Brexit, un sommet européen s’est tenu ce jeudi et a été consacré à l’examen d’un report de la sortie effective de la Grande Bretagne de l’Union Européenne. Theresa May a d’ores et déjà annoncé qu’elle demanderait un report au 30 juin afin d’éviter une sortie désordonnée du Royaume Uni.

Toujours selon le ministre, Tunisair procédera également à l’affrètement de deux avions supplémentaires pour répondre aux besoins additionnels durant la saison estivale et touristique.

S’agissant des aéroports de l’intérieur, le ministre a indiqué que son département coordonne avec le ministère du Tourisme et de l’artisanat pour trouver les solutions à même de dynamiser ces aéroports en programmant des vols au départ et vers ces aéroports.

Il a, à ce titre, précisé que le plan de restructuration de Tunisair est prêt et fera l’objet d’un conseil ministériel durant le mois en cours avant d’entamer sa mise en application.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo