Nées à Tébourba, Perpétue et Félicité, ces saintes tunisiennes de l’église catholique

Nées à Tébourba, Perpétue et Félicité, ces saintes tunisiennes de l’église catholique

Par -

Le 7 mars 203, Perpétue et Félicité pénètrent dans l’arène de l’amphithéâtre de Carthage.
La main dans la main, elles allaient affronter le martyre et ne faillirent pas à leur foi.

Condamnées aux bêtes, elles furent suppliciées et achevées par le fer après une captivité de plusieurs jours.

Perpétue avait à peine 22 ans lorsqu’elle avait été arrêtée à Tébourba, à l’époque Thuburbo Minus. Accusée de vénérer le Dieu des Chrétiens, elle fut jetée en prison et malgré les supplications paternelles de renier sa foi, elle résistera au nom de ses convictions profondes.

Perpétue avait été arrêtée avec sa servante Félicité et d’autres chrétiens qui seront également suppliciés.

Grandes figures de la Passion, elles verront pour la postérité leurs noms accolés dans une « éternelle félicité ».

Perpétue et Félicité sont parmi les premières martyres de l’église chrétienne en Afrique romaine, dans cette Tunisie antique du début du troisième siècle.

Sanctifiées, elles sont célébrées chaque 7 mars en tant que saintes de l’église. Plusieurs églises à travers le monde – surtout au Québec – portent le nom de ces deux femmes, l’une patricienne et l’autre esclave, toutes deux vivant leur foi chrétienne dans le petit village de Thuburbo Minus, devenu aujourd’hui Tébourba.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo