Egalité dans l’héritage : Noureddine Khademi propose un référendum social

Egalité dans l’héritage : Noureddine Khademi propose un référendum social

Par -
Noureddine Khademi

La coordination nationale de défense du coran, de la Constitution et du développement équitable a de nouveau exprimé son refus absolu du projet de loi sur l’égalité dans l’héritage,

Noureddine Khademi, membre de la coordination, a estimé qu’il faut approfondir la réflexion autour de la loi sur l’héritage à travers la concertation avec les spécialistes et les instances scientifiques, insistant qu’il est nécessaire de demander l’avis d’un plus grand nombre de personnalités nationales.

L’ancien ministre des Affaires religieuses a proposé un référendum social qui, selon lui, « constitue un mécanisme constitutionnel reflétant la volonté du peuple ».

De son côté, le président de la coordination, Chiheb Tlich a assuré que la coordination fera face à ce genre de projets de loi « qui s’opposent aux préceptes de l’islam, au texte de la constitution et aux fondements des droits de l’homme ».

BCE défend son projet de loi

Lors d’une allocution prononcée le 25 février 2019 à Genève (Suisse), à la 40e session du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies, le président de la République Béhi Caïd Essebsi a évoqué son initiative d’égalité dans l’héritage.

Le Chef d’Etat a déclaré que cette initiative marque un nouveau tournant dans l’histoire moderne de la Tunisie en cas de l’adoption de ce projet de loi.

Selon lui,  l’Islam a distingué les femmes et demande à ce que leurs droits et leur dignité soient garantis.

« De ce fait, l’exclusion des femmes d’un égal héritage sous prétexte de la religion est considérée comme contraire à l’esprit de l’islam et aux objectifs de la charia et est incompatible avec la philosophie et les principes des droits de l’Homme », a-t-il ajouté.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo