Rami Malek, premier Américain d’origine arabe à remporter l’Oscar du Meilleur acteur...

Rami Malek, premier Américain d’origine arabe à remporter l’Oscar du Meilleur acteur !

Par -
Rami Malek et son Oscar de Meilleur acteur
Rami Malek et son Oscar de Meilleur acteur

 

La 91eme cérémonie de remise des Oscars, qui avait débuté par « Rock You » et « We are the champions » des Queen sous le regard de Freddie Mercury dont une photo géante avait été projetée sur scène, vient de s’achever.

Comme on s’y attendait, les deux films arabes nommés, Capharnaüm de Nadine Labaki dans la catégorie Meilleur film en langue étrangère et Of fathers and sons de Talal Derki dans la catégorie documentaires, sont malheureusement repartis bredouilles, mais Rami Malek, l’acteur américain d’origine égyptienne a remporté l’Oscar du meilleur acteur pour son rôle de Freddie Mercury dans le film Bohemian Rhapsody.

Il est vrai que Rami avait été époustouflant. Il a d’ailleurs déjà gagné deux autres prix prestigieux pour ce même rôle : le Golden Globe et le BAFTA.

Rami Malek est le deuxième arabe, après Omar Sharif (en 1963 pour Laurence d’Arabie) à avoir été nommé pour un Oscar de meilleur acteur, mais il est le premier arabe à remporter le prestigieux prix.

Os

And the Oscar goes to Rami Malek 🏆 “To anyone trying to discover their voice, listen – we made a film about a gay man and immigrant who lived his life unapologetically himself.”

Publiée par Good Films Make Your Life Better sur Dimanche 24 février 2019

 

«Je suis le fils d’immigrants égyptiens, un Américain de la première génération … et une partie de mon histoire est en train de s’écrire. Je ne saurais être plus reconnaissant envers chacun d’entre vous et tous ceux qui ont cru en moi pour ce moment. C’est quelque chose que je chérirai pour le reste de ma vie ».

C’est également la première fois que les oscars pour les meilleurs costumes (Ruth E.Carter) et pour meilleurs décors (Hannah Beachler) sont remportés par des afro-américaines. Elles sont d’ailleurs les premières femmes afro-américaines à gagner des oscars dans une catégorie non-acteur depuis 1984, lorsque Irene Cara avait remporté l’oscar pour la meilleure chanson originale « Flashdance… What a feeling » qu’elle avait coécrite. Deux oscars vraiment mérités, les costumes et les décors très colorés de Black Panther étaient vraiment magnifiques et très recherchés. Ils alliaient modernisme et africanité.

En fait, pas de réelles surprises en ce qui concerne le palmarès. Le grand gagnant est bien-sur Bohemian Rhapsody qui récolte quatre oscars (Meilleur acteur, Meilleur montage, Meilleur montage son et Meilleur mixage son), suivi de près par le film mexicain Roma de Alfonso Cuaron, qui était le grand favori mais qui repart finalement avec trois oscars seulement (Meilleur film en langue étrangère, Meilleure photographie et Meilleur réalisateur) et de Green Book (Meilleur film, Meilleur scénario original et Meilleur acteur dans un second rôle).

Même si Netflix n’a pas remporté l’Oscar du Meilleur film, il repart quand même avec quatre statuettes: trois pour le long métrage Roma et pour le court-métrage documentaire Period. End of sentence.

Quant à la grande actrice Glenn Close, elle repart bredouille pour la septième fois. Elle avait pourtant été excellente dans le film The Wife, mais c’est Olivia Colman qui a remporté l’oscar de meilleure actrice pour son rôle de la reine Anne dans le film The Favourite.

Le groupe Queen sur scène
Le groupe Queen sur scène

 

Le palmarès complet :

Meilleur film : Green Book, de Peter Farrelly

Meilleur réalisateur : Alfonso Cuaron pour Roma

Meilleure actrice : Olivia Colman dans The Favourite

Meilleur acteur : Rami Malek dans Bohemian Rhapsody

Meilleur film en langue étrangère : Roma de Alfonso Cuaron

Meilleure chanson originale : « Shallow » dans A star is born

Meilleure musique de film : Ludwig Göransson pour Black Panther

Meilleur scénario adapté : Charlie Wachtel, David Rabinowitz, Kevin Willmott et Spike Lee pour BlacKkKlansman

Meilleur scénario original : Nick Vallelonga, Brian Currie et Peter Farrelly pour Green Book

Meilleur court-métrage de fiction : Skin

Meilleurs effets visuels : Paul Lambert, Ian Hunter, Tristan Myles et J.D. Schwalm pour First Man

Meilleur court-métrage documentaire : Period. End of Sentence

Meilleur court-métrage d’animation : Bao

Meilleur film d’animation : Spider-Man : New Generation

Meilleur acteur dans un second rôle : Mahershala Ali dans Green Book

Meilleur montage : John Ottman pour Bohemian Rhapsody

Meilleur montage de son : John Warhurst et Nina Hartstone pour Bohemian Rhapsody

Meilleur mixage son : Paul Massey, Tim Cavagin et John Casali pour Bohemian Rhapsody

Meilleure photographie : Roma, d’Alfonso Cuaron

Meilleurs décors : Hannah Beachler et Jay Hart pour Black Panther

Meilleurs costumes : Ruth E.Carter pour Black Panther

Meilleurs maquillages et coiffures : Greg Cannom, Kate Biscoe et Patricia DeHaney pour Vice

Meilleur film documentaire : Free Solo, de Jimmy Chin et Elizabeth Chai Vasarhelyi

Meilleure actrice dans un second rôle : Regina King dans If Beale street could talk


Plusieurs de ces films sont encore programmés dans nos salles de cinéma tunisiennes.

Neïla Driss

 

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Amr Waked et Khaled Abol Naga à Washington