Retour à la normale à Barraket Sahel

Le juge d’instruction chargé de l’affaire de la mort d’un jeune au poste de la Garde nationale, à Barraket Essahel a décidé de placer en garde à vue deux agents de la Garde nationale et deux accompagnateurs du défunt “pour les besoins de l’instruction”.

Il a également été décidé de soumettre le corps de la victime à une autopsie, rapporte l’agence TAP. La situation à Barraket Essahel est revenue à la normale.

Rappelons-le, le décès du jeune homme a provoqué la colère de jeunes qui se sont attaqués au poste de la garde nationale et ont jeté des pierres et des cocktails Molotov jusqu’à 3 heures du matin.

Selon des sources policières, les gardes nationaux sont intervenus suite à une bagarre entre trois personnes survenue, en face du terrain de Golf, à Hammamet, qui a nécessité leur transfert au poste.

Commentaires:

Commentez...