L’UE maintient la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux

L’UE maintient la Tunisie sur la liste noire des paradis fiscaux

Par -

La Commission européenne a maintenu la Tunisie sur la liste noire des pays fortement exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme.*

Ce mercredi, la commission a publié la nouvelle liste des 23 pays concernés à savoir l’Afghanistan, Samoa américaine, Bahamas, Botswana, Corée du Nord, Éthiopie, Ghana, Guam, Iran, Irak, Libye, Nigéria, Pakistan, Panama, Samoa, Porto Rico, Arabie Saoudite, Sri Lanka, Syrie, Trinité-et-Tobago, Tunisie, Îles Vierges américaines et Yémen.

Le 7 février 2018, la Commission Européenne inscrivait la Tunisie sur la liste des pays fortement exposés au blanchiment de capitaux et au financement du terrorisme. Les défaillances des structures de lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme ont « envoyé » le pays sur cette liste.

Depuis, la Tunisie œuvre à parachever l’élaboration d’un plan d’action avec le Groupe d’action financière (GAFI) ou FATF (Financial Action Task Force), en vue de poursuivre les réformes financières et se voir retirer de cette liste noire.

Un Conseil ministériel restreint s’est tenu ce lundi 28 janvier 2019 sous la présidence du chef du gouvernement, Youssef Chahed, en vue du suivi de la mise en œuvre de la stratégie d’action du GAFI concernant la Tunisie.

En marge de ce CMR, le conseiller du chef du gouvernement, Fayçal Derbel, a indiqué que la Tunisie sortira de la liste des pays sous surveillance du Groupe d’Action Financière (GAFI) au plus tard au mois de juin 2019, après le parachèvement de la mise en œuvre de la stratégie d’action entreprise par le gouvernement depuis janvier 2018.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo