Tunisie : Vers une loi pour les écoles coraniques

Tunisie : Vers une loi pour les écoles coraniques

Par -
Ministère des Affaires religieuses

L’affaire de l’école coranique de Regueb continue à faire couler beaucoup d’encre. Cette affaire a été au centre des plénières à l’Assemblée des Représentants du peuple, hier et aujourd’hui, mardi 12 février 2019.

Cinq ministres ont été auditionnés par les députés dont le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum qui a annoncé l’élaboration par son département d’un projet de loi sur les écoles coraniques (koutab), et qui sera prochainement soumis à l’examen en conseil des ministres.

Il a, en outre, annoncé, la publication prochaine d’une « charte de l’Imam prédicateur » comportant 13 points et élaborée par les prédicateurs, les directeurs, les syndicats et les organisations.

Un reportage télévisé diffusée sur une chaine privée a révélé l’existence d’une « école coranique » accueillant, illégalement, des enfants entre 12 et 18 ans dans des conditions inhumaines et en totale rupture avec les programmes officiels d’enseignement.

Rappelons que dans cette affaire, le dénommé Farouk Zeribi, propriétaire de l’école coranique de Regueb a été condamné, hier à un an de prison pour mariage illégal assorti d’une amende de 240 dinars.

Un mandat de dépôt a été également émis à son encontre pour traite de personnes et exploitation sexuelle de mineurs. Il est aussi soupçonné d’appartenir à une organisation terroriste et a été déféré au pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme.

Des mandats de dépôt ont été émis contre toutes les personnes appartenant à l’école qui regroupait 42 enfants pour agression sexuelle sur enfants de moins de 16 ans.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo