Ecole coranique de Regueb : L’Etat assume sa responsabilité de protéger les enfants,...

Ecole coranique de Regueb : L’Etat assume sa responsabilité de protéger les enfants, selon Chahed

Par -

Le Chef du gouvernement Youssef Chahed s’est rendu, cet après-midi, au Centre d’enfance d’Hammam-Lif afin de rendre visite aux enfants évacués de l’école coranique de Regueb.

L’Etat assume sa responsabilité de protéger les enfants conformément à la Constitution et à l’intérêt supérieur de ceux-ci, a annoncé Chahed à l’issue de la visite, soulignant que « l’Etat civil n’autorisera jamais le lavage des cerveaux des enfants ou leur exploitation ».

Youssef Chahed a ajouté que tous ceux qui violent la loi sous l’égide d’associations ont été poursuivis et que plus de 160 plaintes ont été déposées contre ces associations, y compris celle contrôlant l’école coranique en question.

Enfants en malnutrition, surexploités

Raoudha Laâbidi, présidente de l’Instance nationale de lutte contre la traite des personnes a indiqué ce mardi que les enfants de l’école coranique de Regueb ont été maltraités, ont subi des abus sexuels et ont été battus. Certains ont été violés. Elle a ajouté, selon des propos rapportés par la radio Mosaique fm, que ces enfants, qui ne sont même pas âgés de 15 ans, ont été nourris aux aliments périmés dans un but de « jihad annafs ».

Aujourd’hui, ces enfants qui ont été exploités dans les travaux agricoles, souffrent de plusieurs maladies dues aux mauvais traitements, ont des poux, sont touchés par la gale, sont anémiques, asthmatiques et certains ont même des fractures, a indiqué Raoudha Laabidi.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tunis-Hebdo