Avec Bourguiba, les tendres années de Mathilde Lorain

Avec Bourguiba, les tendres années de Mathilde Lorain

Par -
Moufida Bourguiba

Beaucoup d’entre nous n’ont pas connu Mathilde Lorain, celle qui fut aussi nommée Moufida Bourguiba et qui repose aujourd’hui au mausolée de Monastir.

Parfois, quelques photos, comme surgies de nulle part, font revivre le souvenir de Moufida, celle que la romancière Nidhal Guiga surnommera « Mathilde B. » dans un ouvrage bref et saisissant.

Première épouse de Habib Bourguiba dont il divorcera pour épouser Wassila Ben Ammar, Mathilde Lorain a accompagné le fondateur de la République tunisienne dans ses années de doute lorsqu’il subira la répression puis dans ses années de gloire lorsqu’il sillonnera le monde pour porter le message de la Tunisie nouvelle.

C’est en visitant le musée Bourguiba à la place du Leader que la mémoire de Mathilde Lorain s’est emparée de moi. Elle a en effet habité cette maison devenue musée et y a certainement rêvé de l’ascension de son avocat de mari.

Ici, ses traces sont perceptibles. On croirait l’apercevoir tant sa présence est diffuse. Tout comme cette même présence flotte au-dessus du parc du Belvédère.

En effet, après son divorce, Moufida/Mathilde sera installée dans une villa, nichée dans un vaste jardin au parc du Belvédère. Pour aller au stade, nous passions toujours devant cette villa retranchée derrière les fleurs et je me souviens avoir entendu à maintes reprises les adultes parler alors de la divorcée du président.

Mathilde Ville, petit village en lisière des quartiers sud de Tunis lui rendait, dit-on, hommage. De même, un institut d’appui aux handicapés porte son nom en souvenir d’une cause qui lui était chère.

Un jour d’Aid chez les Bourguiba

Celle qui, de 1957 à 1961, fut la Première dame de Tunisie est décédée en novembre 1976 à l’âge de 86 ans. Epouse de Bourguiba depuis août 1927, ils divorceront le 21 juillet 1961.

Une phrase de Moufida Bourguiba, à elle seule résume toute sa vie. Elle l’avait prononcée devant son époux, affirmant: « Tout ce que j’ai fait, je l’ai fait pour toi et pour ton pays ».

Un pays qui était devenu le sien lorsqu’elle avait adopté la nationalité tunisienne. Moufida Bourguiba repose aujourd’hui à Monastir mais sa présence immanente flotte dans l’air de Tunis. Ces quelques photos pour saluer sa mémoire…

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo