Pluviométrie et taux de remplissage des barrages, état des lieux

La saison a été pluvieuse, selon le ministère de l’Agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche qui a annoncé, ce vendredi 1er février 2019 les donnés de la pluviométrie.

Ainsi, tous les gouvernorats ont enregistré un taux de pluviométrie ayant dépassé la moyenne à l’exception des gouvernorats de Kébili, Sfax, Tozeur, Gabès, Sidi Bouzid, Gafsa et Mahdia.

Le record est détenu par Ain Drahem où on a enregistré 1103 mm du 1er septembre 2018 au 31 janvier 2019. Suivent Tabarka (858 mm) dans le gouvernorat de Jendouba et Nefza (833 mm) dans le gouvernorat de Béja.

La pluviométrie a atteint 602 mm dans le gouvernorat de Jendouba, 540 mm dans le gouvernorat de Bizerte, 474 mm dans celui de Nabeul, 460 mm dans celui de Beja, 330 mm pour le Kef, 319 pour le grand Tunis, etc… et 11 mm à Kébili.

1566 millions m3 dans les barrages

Grâce à ces pluies, les barrages ont pu être renfloués. Les réserves ont ainsi augmenté de 725 millions m3, le 1er février 2018, à 1566 millions m3, le 1er février 2019, ce qui représente 70% de la capacité des barrages.

Le taux de remplissage du barrage Sidi Salem a atteint 66% à 386 millions m3, celui de Sidi Barrak a atteint 98% à 280 millions m3, celui de Sejnan a atteint 91% à 131 millions m3. le barrage Bouhertema a atteint 86% à 87 millions m3, celui de Mallegue a atteint 62% à 32 millions m3 et celui de Nabhena a atteint 29% à 17 millions m3.

Commentaires:

Commentez...