Le secret de la meilleure baguette de France ? Une recette de...

Le secret de la meilleure baguette de France ? Une recette de pain de Matmata !

Par -
CP : Reuters

Ridha Khader, le boulanger de l’Elysée et meilleure baguette de France pour l’année 2013 sera à l’honneur à l’occasion de la Nuit des Idées.

Ce fameux boulanger sera le centre d’intérêt d’un interlude gourmand qui aura pour protagonistes les étudiants et enseignants de l’Institut supérieur des métiers de la mode de Monastir.

Pour les yeux et les papilles, les étudiants stylistes défileront en hommage à la célèbre baguette du boulanger franco-tunisien.

Ce dernier a eu un long parcours d’une trentaine d’années qui lui a permis de conquérir le titre très envié de meilleure baguette de France.

Agé de 46 ans, Ridha Khader est en effet arrivé en France il y a trente ans. Une vie de travail a permis à ce natif de Sousse d’enfin ouvrir sa propre boulangerie en 2006. Depuis, il a fait bien du chemin et accompagnait le président français Emmanuel Macron à l’occasion de sa visite en Tunisie il y a exactement un an.

Ce que l’on sait moins, c’est que Khader qui, selon ses propres termes, s’inspire du pain « tabouna » pour confectionner ses baguettes, a adapté une recette des boulangers de Matmata.

Basée sur la manière de conserver une pièce de pain en train de lever pour l’insérer dans la fournée suivante, cette recette est en effet un secret ancestral des artisans boulangers de Matmata.

Nombreux en France, les Matmatis y gèrent des boulangeries. Ce métier est d’ailleurs le leur en Tunisie aussi.

Le fameux Hchaichi, installé depuis les années vingt à la rue El Marr, est l’un des boulangers les plus fameux de cette lignée d’enfants du sud qui ont donné au pain tunisien (et aussi français désormais) toute sa saveur.

Le génie et le tour de main de Ridha Khader trouvent ainsi leur origine dans ces terroirs de Matmata qui ont indéniablement le goût du pain.

Au-delà, Khader démontre à sa manière comment l’on peut métisser les traditions, partir d’un pain « tabouna » si représentatif et donner élans et saveurs à une baguette tout aussi spécifique des traditions françaises du pain.

Assurément, l’avenir est à tous les métissages !

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo