Tunisie : Pour gagner jusqu’à 15 places dans le classement « Doing Business »

Tunisie : Pour gagner jusqu’à 15 places dans le classement « Doing Business »

Par -

Si le projet de loi horizontal est adopté par l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) avant la fin du mois d’avril, la Tunisie pourra améliorer son score dans le classement « Doing Business 2020 ».

Elle pourrait même gagner entre 10 et 15 places, a déclaré Zied Ladhari, ministre du Développement, de l’Investissement de la Coopération internationale, en marge d’un atelier de travail sur ce projet de loi.

Selon le ministre, le gouvernement a appelé à accélérer son examen juste après son adoption en conseil ministériel.

En décembre, le représentant résident de la Société financière internationale (SFI) de la Banque mondiale (BM) à Tunis, Georges Joseph Ghorra, avait assuré mettre à la disposition de la Tunisie, tous les moyens financiers et humains nécessaires pour lui permettre de se positionner 50ème à l’international et troisième aux niveaux arabe et africain dans le rapport Doing Business de 2020.

Ghorra avait réitéré la volonté de la BM de coopérer avec le gouvernement tunisien pour l’aider à réaliser ses objectifs en matière d’emploi et de liquidité pour drainer l’investissement local et étranger.

Le responsable avait souligné, dans ce sens, l’importance et la nécessité d’accélérer certaines procédures relatives au permis de construction, au guichet unique, à la fiscalité et à la protection des petits investisseurs.

Rappelons qu’en octobre, la Banque mondiale a publié son nouveau classement Doing Business pour l’année 2019. La Tunisie a gagné 8 place, se trouvant ainsi à la 80ème place, contre la 88ème dans le classement 2018. Elle se retrouve ainsi en 5ème position sur le plan arabe derrière les Émirats (11e), Maroc (60e), Oman (78e) et le Bahreïn (62e).

Le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération Internationale, Zied Ladhari, avait par la suite déclaré que l’avancement de la Tunisie dans le classement Doing Business 2019 est important compte tenu de la crédibilité internationale du rapport.

Hier, Zied ladhari a réitéré la nécessité de mettre en place une série de réformes essentielles. Il a ajouté que l’atelier de travail auquel ont participé des spécialistes et des experts dans le domaine législatif et financier permettra d’examiner le premier draft du projet de loi horizontal.

Il a, également, fait savoir que ce projet de loi comportera plusieurs dispositions visant à alléger et simplifier les démarches, la création d’entreprises et à faciliter le financement, outre le renforcement de la gouvernance et la transparence des sociétés commerciales et la relation avec l’administration fiscale.

Le rapport “Doing Business”, qu’élabore annuellement la Banque mondiale, évalue le rendement de 190 pays de par le monde en présentant une analyse des données relatives aux PME à l’échelle nationale ainsi que les législations relatives aux activités économiques.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo