Aux premières années de la télé : Redoutables catcheurs sur petit écran

Aux premières années de la télé : Redoutables catcheurs sur petit écran

Par -
Aux débuts de la télévision tunisienne, la programmation de combats de catcheurs semblait aller de soi.
Plusieurs fois par semaine, ces combats spectaculaires peuplaient les interludes à la grande joie des mioches appâtés par ces bagarres chorégraphiées.
Prises peu orthodoxes et violentes manchettes étaient la règle du jeu pour ces combats où il n’était pas rare de voir l’un des lutteurs sur les cordes du ring.
En fait, ces combats, c’était du toc et cela n’était qu’illusion. A deux ou à quatre,ces joutes n’en restaient pas moins un spectacle de choix pour qui s’intéresserait à la castagne sous toutes ses formes.
Je ne me souviens plus des noms des combattants mais ils étaient plutôt sonores et évocateurs, dans le genre La Tronçonneuse contre le Super Serpent ou Mad Man contre Le Sauvage.
Des combats à vous couper le souffle qui duraient un petit quart d’heure et valaient bien un western spaghetti ou un film de Bruce Lee ou Jackie Chan.
Tout en criant au « balout » (exagération peu crédible), tout le monde n’en était pas moins fan pour l’humour et les cabrioles.
Si ce spectacle est passé de mode pour notre télévision, il n’en fait pas moins les choux gras de plusieurs chaînes spécialisées, surtout américaines.
Impitoyables et sulfureux, les combats de catch de nos enfances continuent à y occuper le haut de l’affiche.
Au grand bonheur des grands gosses, des crédules et des cyniques de tout acabit.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo