Vie des arts : L’élan de la galerie Saladin

Vie des arts : L’élan de la galerie Saladin

Par -

A Sidi Bou Said, la galerie Saladin est devenue un espace incontournable. Aussi bien tournée vers les arts plastiques que la diffusion culturelle, cette galerie ne cesse d’innover et brasser le public et les collectionneurs.

Qu’est-ce qui distingue Saladin des autres galeries? Plusieurs facteurs font de cet espace un lieu singulier dans notre vie culturelle.

En premier lieu, Saladin est la seule galerie d’art qui investisse clairement sur la diffusion culturelle. En effet, c’est le seul espace à proposer un programme d’animation culturelle permanent et varié.

Adossée aux causeries littéraires de Jean-Baptiste Mesona, la galerie Saladin accompagne ses expositions de débats et rencontres. La récente exposition de groupe « Fascinations » a été un modèle du genre car elle a proposé une animation par jour en marge de l’exposition grâce aux efforts conjoints de Ridha Souabni, directeur de la galerie, et Dorota Parzyszek, commissaire de l’exposition.

Deuxièmement, la galerie Saladin se caractérise par des choix internationaux qui en font un espace unique. C’est ici que se retrouvent artistes polonais et suédois. C’est ici qu’on vient exposer de Montréal ou Nouméa. C’st ici aussi que se retrouvent plusieurs ténors de notre vie artistique à l’image de Abdelmajid El Bekri qui y sera honoré dans le cadre d’une rétrospective à l’occasion de cinquante ans de peinture.

Enfin, la galerie Saladin est particulière dans son effort de convivialité. En d’autres termes, elle offre aux artistes un lieu d’échanges et il n’est pas rare d’y voir écrivains, cinéastes ou hommes de théâtre.

Veillant au grain, Ridha Souabni maintient le cap depuis de longues années et contribue ainsi à la vie des arts et l’animation de Sidi Bou Said.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo