La fille « violée » de Goubellat accusée du meurtre de sa mère et de sa grand-mère

Surprenant développement dans le dossier de la fille agressée à Goubellat, gouvernorat de Béja, en août dernier.

Après avoir été considérée comme victime durant des mois, la fille est actuellement accusée du meurtre de sa mère et de sa grand-mère. Un mandat de dépôt à son encontre a été émis hier, vendredi, par le juge d’instruction du tribunal de première instance de Béja.

Elle sera transférée à un centre de rééducation pour mineurs délinquants, ajoute-on.

Rappelons-le, le porte-parole du tribunal de première instance de Béja, Riadh Bakr avait annoncé le 30 août, que la fille agressée à Bkalta, sera examinée, de nouveau, par un comité médical spécialisé.

La raison de cette décision était due à la contradiction observée dans les deux rapports des médecins légistes : Le premier rapport a affirmé un viol, « effectuée par plus de cinq individus durant trois jours », alors que le deuxième rapport, réalisé à l’hôpital Charles Nicolle,  n’a établi aucun viol ni agression sexuelle, mais seulement des violences physiques.

Commentaires: