Oum Kalthoum : Celle qui a le mieux chanté l’amour, le désir,...

Oum Kalthoum : Celle qui a le mieux chanté l’amour, le désir, la passion

Par -
Pour cette première chronique de l’année 2019, je vous invite à laisser errer dans le dédale de vos oreilles quelques uns des airs chantés par Oum Kalthoum.
Incomparable chanteuse qui, plus de quarante ans après sa mort, continue à nous accompagner, celle qu’on nommai l’Astre d’Orient continue à rayonner.
Rares sont celles et ceux qui ont, comme elle, décliné toutes les nuances de l’amour, du désir, de la passion.
Avec des intonations tour à tour déchirantes et chuchotantes, la diva savait bercer son auditoire, le mener à la rencontre des sentiments les plus élevés, vers un idéal d’amour et de musique.
Sa manière de répéter un même couplet, avec des inflexions imperceptibles à l’oreille profane, ont fait d’elle un véritable mythe.
Des chansons comme « Fakarouni », « Al Atlal » ou « Enta Omri » restent des hymnes à l’amour rarement égalés.
Elle les avait d’ailleurs interprétées lors de son mémorable passage à Tunis, à la fin des années soixante.
Parée de lumière, Oum Kalthoum reste vivante, éternelle, tellement présente dans toutes les villes arabes où l’on entend toujours sa voix au seuil des cafés.
Pourquoi ne pas commencer l’amour sur un air de Oum Kalthoum aux saveurs de figues et d’olives et en gage d’amour profond, unique et véritable?
Dès lors, à vous de choisir l’air qui vous sied le mieux! Quant au chroniqueur, il va de ce pas retrouver la voix de la diva et les Quatrains si sensuels de Omar Al-Khayyam…

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo