Quand le PDG le reconnaît, « Tunisair est gérée comme une société de...

Quand le PDG le reconnaît, « Tunisair est gérée comme une société de louages » !

Par -

Dans un discours contrasté, le PDG de la compagnie de Tunisair Ilyes Mnakbi, invité, hier lundi 24 décembre, de la chaîne Elhiwar Ettounssi, a dressé un bilan inquiétant du transporteur national, mais a félicité, quand même ses normes de sécurité.

A cet effet, Mnakbi a rappelé que le plan de restructuration de Tunisair nécessite un fond estimé à 1,3 milliard de dinars tunisien, alors que le contexte économique national ne le permet pas. « Tunisair est un pilier de l’entrée des devises en Tunisie, notamment des pays issus du continent africain, ce qui nécessite son appui et la promotion de son activité, qui émane après tout d’une volonté politique » a-t-il expliqué.

Le PDG a estimé dans ce sens, qu’il faut faire la différence entre Tunisair avant et après la révolution, en raison des mauvaises décisions de recrutements massifs. « La Tunisie a profité en quelques sortes de la révolution, mais Tunisair n’en a rien gagné. La masse salariale est passée de 220 à 340MD, 1200 agents ont été intégrés inefficacement. La masse salariale des filiales de Tunisair représente 130% de leurs revenus, elles sont en train d’étouffer la société mère », a-t-il expliqué.

Pour alerter contre la situation critique de Tunisair, Mnakbi est allé jusqu’à dire, « qu’un on est en train de considérer Tunisair comme une société de louages », affirmant que cette situation est le résultat d’un cumul de problèmes depuis les années 60. « Toutes les compagnies aériennes ont ce qu’on appelle une liberté de commande, n’importe quel  PDG peut acquérir ce qu’il veut, or ce n’est pas mon cas, avant nous achetions des avions, aujourd’hui nous nous limitons aux locations » a-t-il déploré.

Revenant sur les accusations de la Cour des Comptes, Mnakbi a affirmé que Tunisair respecte parfaitement les normes de sécurité. « Nous respectons la Cour des Comptes et nous avons agi d’une manière transparente en collaborant avec ses agents, mais il y a des questions techniques, que nous maîtrisons puisque nous sommes hautement qualifier pour ce faire. La sécurité est une ligne rouge pour la compagnie », a-t-il dit.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo