L’hôpital Aziza Othmana commente le vol de médicaments

Le directeur général de l’hôpital Aziza Othmana, Zine El Abidine Safta a commenté le rapport de la cour des comptes. Ce dernier évoque des dossiers de mauvaise gestion et de soupçons de corruption ainsi que des m manquements hygiéniques.

Le rapport a notamment souligné l’existence des dépassements au niveau du stockage et distribution des médicaments au sein de l’établissement hospitalier. A cet effet, le rapport indique que des quantités de médicaments d’une valeur avoisinant les 500 mille dinars n’ont pas été enregistrés sur la base de données de l’hôpital.

« L’hôpital a reçu des médicaments d’une valeur de 146 mille dinars consacrés à des personnes déjà décédées, et n’ont pas été enregistrés dans le stock pharmaceutique » a-t-on précisé.

Selon Dr Safta,  « ce dossier est entre les mains de la justice depuis septembre 2017 ».

Dans une déclaration accordée à Shems fm, il a ajouté que le pouvoir judiciaire s’était engagé à résoudre le problème « dans le contexte de l’audit mené par la Cour des comptes en ce qui concerne la caisse d’assurance maladie et le vol de médicaments de stupéfiants perpétré dans la chaîne de distribution.

« Un agent de l’hôpital est accusé dans cette affaire, donc il s’agit d’une responsabilité personnelle », a-t-il ajouté.

Commentaires: