Ali Laarayedh : « Les propos de Jacob Walles sont précis, mais n’accusent...

Ali Laarayedh : « Les propos de Jacob Walles sont précis, mais n’accusent pas Ennahdha »

Par -
Ali Laarayedh

Le député d’Ennahdha, Ali Laarayedh a commenté, hier dimanche 23 décembre, les propos de l’ex-ambassadeur américain à Tunis Jacob Walles dans lesquelles il a accusé la Troïka s’être impliquée dans l’envoi de jeunes tunisiens dans les zones de conflits.

Mais pour Ali Laarayedh la vérité est tout autre, Jacob Walles a simplement donné une « description » précise de la situation durant l’ère de la Troïka.

En effet, le député d’Ennahdha a affirmé que les propos de l’ex-ambassadeur sont précis dans la mesure où il décrit la situation sécuritaire et la faiblesse de l’Etat à cette époque.

« Les propos de Walles n’accuse pas Ennahdha, et c’est la presse qui a interprété ces propos de la sorte » a-t-il conclu, dans une déclaration à Mosaïque FM.

Rappelons-le, l’ancien ambassadeur des Etats-Unis à Tunis, Jacob Walles (2012-2015) qui a participé récemment à une conférence organisée par le Washington Institute et axée sur les raisons qui poussent des milliers de jeunes tunisiens à aller faire le djihad en Irak et en Syrie, a révélé  notamment que la Troïka, alors au pouvoir en Tunisie, a collaboré avec les terroristes et aidé à l’envoi de djihadistes tunisiens en Irak et en Syrie.

Selon lui, plusieurs facteurs ont favorisé la formation de groupes terroristes et l’envoi de djihadistes vers les zones de conflits.

A commencer par la situation politique en Tunisie en 2011. Il indique que la libération des prisonniers politiques dont d’anciens jihadistes dangereux, l’affaiblissement des forces de sécurité après le départ de Ben Ali, ont favorisé la radicalisation. Ajouté à cela, la politique menée par la Troïka, qui a toléré les activités jihadistes.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo