Au début du XXème siècle, quand les hôtels tunisiens faisaient leur réclame

Au début du XXème siècle, quand les hôtels tunisiens faisaient leur réclame

Par -

Retrouver les annonces publicitaires des hôtels du début du vingtième siècle est un régal en soi.

Les tournures de phrases, les produits mis en avant, les photographies devenues désuètes se conjuguent pour donner des impressions ayant subi le poids des ans.

Toutefois, ces documents sont précieux pour la mémoire collective. Ils constituent une mine d’informations et nous permettent de retrouver des établissements disparus ou oubliés, les noms de leurs responsables et, parfois, les numéros de téléphone ainsi que les adresses désormais sans adresse car les rues ont changé de noms et les villes d’identité.

En parcourant ces images d’hier, le regard s’attarde aussi sur les détails et l’esprit retrouve des bribes d’images: le seuil monumental du Tunisia Palace, la silhouette discrète du Salammbo, les traces ténues de l’hôtel Amilcar, celles de l’hôtel de la Gare et d’autres établissements à Tunis, Kairouan, Gabès et Tozeur.

Toutes ces images d’antan font renaître la nostalgie d’autres manières de voyager et aussi revivre la mémoire des premiers pas du tourisme moderne en Tunisie.

Toutes ces images, nous les devons à la vigilance méticuleuse d’un grand universitaire, le professeur Mohamed Hamdane, un spécialiste des médias, auteur de nombreux ouvrages.

Qu’il soit salué pour ses efforts et remercié de nous faire découvrir des pans entiers de notre histoire.

Au fil des images, c’est un voyage dans le temps et l’espace que nous vous proposons pour cette chronique.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo