Nostalgies tunisoises : Le Passage en cartes postales

Dans le temps, de nombreuses cartes postales représentaient la place du Passage. C’était l’époque où cette place qui divisait la longue avenue de Paris en deux sections se nommait encore Anatole France.

La place prendra ensuite le nom de République alors que la deuxième section de l’avenue de Paris deviendra l’avenue de la Liberté.

De nos jours, cette place a perdu son lustre d’antan, tout en demeurant l’un des carrefours névralgiques de l’hypercentre de Tunis.

A la confluence de l’avenue de Londres, de l’avenue du Ghana et de l’avenue Habib Thameur, cette place est désormais grouillante de vie, de circulation et de commerces à la sauvette.

Nous la traversons sans songer aux beautés architecturales qu’elle recèle, notamment les deux immeubles signés Audineau.

Cette place est un lieu de mémoire qui se souvient du grand cimetière juif de Tunis devenu un jardin public.

Au Passage, on trouvait aussi le cinéma l’Ecran qui se trouvait sur la place, à l’entrée de la rue du Ghana et plusieurs bars dont les fameux Floréal et Lucullus.

Sur la place et alentour, les quartiers sont très vivants et les noms de Lafayette ou de la Petite Calabre ont des origines qui méritent d’être connues.

En effet, lorsque nous disons le Passage, nous ravivons la mémoire d’un passage à niveau qui se trouvait ici et dont la présence a fini par donner son nom à tout le quartier.

Quant à la collection de cartes postales que nous vous invitons à découvrir ou retrouver, elle évoque aussi bien des souvenirs d’une place dont l’image est très liée à la capitale tunisienne.

Commentaires: