Fourati promet un logement sécurisé et une source de revenu à la famille Ghozlani

CP : Ministère de l’Intérieur

Le ministre de l’Intérieur, Hichem Fourati, s’est engagé dimanche à garantir sous peu un logement sûr et sécurisé et une source de revenu permanente à la famille du martyr Khaled Ghozlani assassiné, vendredi dernier, par un groupe terroriste, qui a également tué son frère en novembre 2016.

Le ministre était en déplacement dans le domicile de la famille Ghozlani où il a assuré que les forces sécuritaires et militaires traqueront les terroristes et vengeront le martyr.

Rappelons-le, une réunion sécuritaire à haut niveau s’est tenue ce dimanche 16 décembre à Dar Dhiafa, réunissant Youssef Chahed, chef du gouvernement ainsi que les ministres de l’Intérieur et de la Défense.

La réunion sécuritaire a été consacrée à la dernière opération terroriste qui a eu lieu à Sbeitla au gouvernorat de Kasserine. Une opération dans laquelle Khaled Ghozlani est tombé en martyr. A cet égard, le chef du mouvement a promis de venger la mort du martyr Ghoazlani, assurant que la Tunisie fera face au terrorisme.

Le porte-parole du pole judiciaire antiterroriste, Sofiene Sliti, a déclaré ce samedi que les enquêtes préliminaires ont révélé que les auteurs du braquage de la banque survenue hier à Sbiba, gouvernorat de Kasserine, puis de l’assassinat du martyr Khaled Ghozlani sont 12 terroristes armés qui sont descendus des montagnes adjacentes à la ville et se sont partagés les tâches.

Quatre d’entre eux se sont dirigés vers une maison située à Mont Mghilla, où ils ont volé une voiture Dmax appartenant à un citoyen.

A bord du véhicule volé, ils étaient tous partis par la suite en direction d’une des agences bancaire de Sbiba, ont détruit les caméras de surveillance et ont saisi environ 320.000 dinars en monnaie tunisienne et en devises.

Les enquêtes ont également révélé, qu’après le braquage de la banque, les terroristes se sont dirigés vers la maison du soldat martyr Saïd Ghozlani, tué en 2016, et ont abattu son frère, Khaled.

Commentaires: