Kasserine : Entre braquage et assassinat, l’opération terroriste a duré 40 minutes

La victime, Khaled Ghozlani

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Sofiene Zaag, a déclaré qu’une enquête judiciaire et administrative a été ouverte suite à l’attaque perpétrée hier à Kasserine, et durant laquelle une banque a été braquée, et un citoyen assassiné par des terroristes.

En cas de défaillance ou négligence sécuritaire, les mesures nécessaires seront prises, a-t-il insisté sur Shems fm.

Zaag a ajouté que l’opération de braquage, puis de l’assassinat ont duré 40 minutes. Les éléments terroristes étaient selon lui organisés, et ont chargé l’un d’eux de surveiller la famille dont le véhicule a été volé pour qu’elle ne contacte pas la police.

Ce terroriste n’a quitté la maison des victimes de vol qu’après avoir reçu un signal lui indiquant que l’opération est terminée, a-t-il expliqué.

Concernant les mouvements de protestation observés depuis quelques jours à Kasserine, le porte-parole du ministère de l’Intérieur a estimé que les manifestants n’ont pas de revendications. Leur mouvement suspect pourrait être orchestré pour appliquer ce type d’opérations.

Le porte-parole du pole judiciaire antiterroriste, Sofiene Sliti, a déclaré ce samedi que les enquêtes préliminaires ont révélé que les auteurs du braquage de la banque survenue hier à Sbiba, gouvernorat de Kasserine, puis de l’assassinat du martyr Khaled Ghozlani sont 12 terroristes armés qui sont descendus des montagnes adjacentes à la ville et se sont partagés les tâches.

Quatre d’entre eux se sont dirigés vers une maison située à Mont Mghilla, où ils ont volé une voiture Dimax appartenant à un citoyen.

A bord du véhicule volé, ils étaient tous partis par la suite en direction d’une des agences bancaire de Sbiba, ont détruit les caméras de surveillance et ont saisi environ 320.000 dinars en monnaie tunisienne et en devises.

Les enquêtes ont également révélé, qu’après le braquage de la banque, les terroristes se sont dirigés vers la maison du soldat martyr Saïd Ghozlani, tué en 2016, et ont abattu son frère, Khaled.

Commentaires: