Fuite des cerveaux : 72% des migrants tunisiens qualifiés sont des ingénieurs

Fuite des cerveaux : 72% des migrants tunisiens qualifiés sont des ingénieurs

Par -

De nouveaux chiffres sur la fuite des cerveaux qui donnent froid au dos : 72% des migrants tunisiens qualifiés sont des ingénieurs et 13% sont titulaires d’un master.

Selon Mustafa Mezghani, expert en économie numérique  et en politiques publiques, la première raison de l’émigration reste la situation générale dans le pays, qui n’est pas propice à la stabilité, et les salaires bas, suivis des conditions de travail en général.

Dans le même contexte, le président de la Chambre nationale SS2I « Infotica », Imed El Abed, a indiqué que chaque année, la fuite des cerveaux coûte à la des milliards de dinars.

Il a ajouté qu’une stratégie nationale devrait être mise en place pour attirer ces compétences de nouveau, et les réintégrer en les employant en Tunisie.

Rappelons que l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a estimé qu’en six ans, 94.000 Tunisiens ont quitté la Tunisie vers l’Europe.

De même, en août 2017, le ministre des Affaires sociales, Mohamed Trabelsi, avait déclaré que la Tunisie est classée deuxième pays arabe, après la Syrie, en matière de fuite des cerveaux.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo