Tunisie : Pas de « semaine bloquée », les enseignants boycottent les examens

Illustration

Prévue aujourd’hui, la semaine bloquée n’a pas eu lieu dans les différents lycées et collèges de la République, en raison du boycott des examens observé par les enseignants, suite à l’appel des syndicats de l’enseignement.

En effet, ce lundi 3 décembre 2018, les examens n’ont pas eu lieu dans les différents lycées et collèges, une décision qui a entraîné la colère des élèves et  notamment de leurs parents qui dénoncent le bras de fer entre les syndicats et le ministère au détriment des intérêts des élèves.

Invité ce dimanche 2 décembre à l’ARP pour discuter le budget de son département, le ministre de l’Education Hatem Ben Salem est revenu sur le conflit avec les syndicats de l’enseignement secondaire.

Le ministre a déclaré qu’il va contacter ce lundi le chef du gouvernement, le secrétaire général de l’UGTT et les représentants des syndicats pour « sauver les examens ». « Si aucun accord ne sera trouvé, je serai contraint d’appliquer la loi », a-t-il encore expliqué.

Un mouvement de protestation est attendu ce lundi 3 décembre 2018, devant les lycées et collèges tunisiens suite à un appel de la coordination « Parents en colère ».

Une manifestation pacifique pour dénoncer la décision de la fédération de l’enseignement secondaire relative au boycott des examens du premier trimestre.

Commentaires: