Loin des regards : Une trace allemande dans la médina de Tunis

Loin des regards : Une trace allemande dans la médina de Tunis

Par -

Je reviens toujours vers cette singulière trace allemande dans la médina. Comme cachée, invisible aux yeux de la plupart des passants, cette trace est en fait tout ce qui reste de la mémoire de l’ancien consulat allemand en Tunisie.

Il faut lever les yeux pour la voir et reconnaître des armoiries ou plutôt un emblème. Des flèches, des aigles et une structure de fer forgé qui sont ici depuis le dix-neuvième siècle.

Oubliés dans une fenêtre, ces aigles devaient être les symboles de la Confédération de l’Allemagne du nord dont le consulat se trouvait ici, en plein coeur de la rue Zarkoun.

Extraordinaire présence que celle de ces symboles d’un autre temps, perdus dans une sorte d’anonymat mais qui ont toujours aimanté mon regard.

La médina de Tunis fourmille de milliers de symboles et offre à qui sait regarder des incursions toujours inattendues dans son histoire séculaire.

Ainsi, parfois, une fenêtre oubliée peut-elle ouvrir des pages d’histoire et instaurer la permanence d’une présence, la poésie d’un emblème celé dans la mémoire citadine d’un quartier qui, au dix-septième siècle, fut celui des diplomates et des négociants étrangers.

Il faudrait écrire l’histoire de cette rue Zarkoun et des rues environnantes pour retrouver des pans entiers de l’histoire de Tunis. Nous y reviendrons!

(Crédit photos : Hatem Bourial)

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tunis-Hebdo

Tunis-Hebdo