Photos : Entre Casino et Palmarium, plongée dans le Tunis de 1902

En novembre 1902, lors de l’ouverture officielle du complexe touristique comprenant le Théâtre municipal et l’hôtel Tunisia Palace, deux autres éléments étaient à l’ordre du jour.

Il s’agit du Palmarium et du Casino de Tunis qui complétaient le nouveau complexe censé lancer en Tunisie le tourisme d’hivernage.

Le Casino avec ses tables de jeu était un élément essentiel de ce dispositif et la silhouette de cet établissement a longtemps paré l’avenue de Carthage.

A l’époque, la mode était à la construction de casinos et il nous reste aujourd’hui les édifices qui les abritèrent à Hammam-Lif ou au Belvédère alors que le souvenir des casinos de la Goulette ou de Tunis s’est perdue dans la nuit des temps.

Le Palmarium, pour sa part, tire son nom des palmiers qu’il abritait en son sein. Ce jardin d’hiver fut très réputé dès son ouverture puis s’ouvrit peu à peu au music hall et aux spectacles de tous genres.

Durant ses dernières années d’existence, le Palmarium deviendra l’un des cinémas les plus réputés de Tunis avant de se diluer dans le projet immobilier et commercial qui emportera tout un pan de Tunis.

Il reste aujourd’hui des photos de ces espaces qui ont longtemps constitué des pôles d’attraction dans la capitale.

De même reste-t-il les souvenirs de générations de citadins qui se souviennent des riches heures du Casino et du Palmarium ainsi que du Tunisia Palace.

De l’ensemble de cet îlot urbain, il ne subsiste plus que le Théâtre municipal et des souvenirs…

Commentaires: