Tunisie : Difficile de « contrôler » 250 mille prêches du vendredi chaque année

Illustration

Invité ce jeudi 29 novembre 2018 à l’ARP pour discuter le budget de son département, le ministre des Affaires religieuses, Ahmed Adhoum a accusé un manque accru de l’effectif dont dispose son ministère.

Cité par AlBawsala, le ministre a en effet déclaré que son ministère enregistre un manque flagrant en ressources humaines au sein.  De ce fait, il est difficile de contrôler 250 mille prêches du vendredi faites annuellement dans les 4500 mosquées de la République, a-t-il encore expliqué.

Adhoum a promis de prendre les décisions nécessaires à chaque fois que des preuves seront fournies concernant les dépassements des Imams.

Pourtant, lors d’une visite effectuée au gouvernorat de Kasserine en avril dernier, le ministre des Affaires religieuses Ahmed Adhoum avait déclaré  que toutes les mosquées du pays sont sous contrôle de l’Etat, et que la nomination des imams ne se fait qu’au niveau du département.

Selon les dernières statistiques disponibles sur le site du ministère des Affaires religieuses, la Tunisie compte aujourd’hui 4480 mosquées couvrant tout le territoire du pays. C’est le gouvernorat de Sfax qui compte le plus grand nombre de ces lieux de culte avec 459 mosquées, suivi de Médenine (363) et Sidi Bouzid (312). La capitale, quant à elle, comporte 197 (8ème position).

Toujours selon ces données, un grand nombre de mosquées a été construit après la révolution, l’évolution de la construction étant en perpétuelle augmentation. En effet, à fin 2010, date qui coïncide avec les événements de la révolution, la Tunisie comptait exactement 3595 mosquées, aujourd’hui nous sommes à 4480. Ainsi 885 mosquées ont vu le jour après la révolution.

 

Commentaires: