Egalité successorale: L’ARP va adopter le projet de loi, selon Ridha Belhaj

Egalité successorale: L’ARP va adopter le projet de loi, selon Ridha Belhaj

Par -

Commentant l’adoption du projet de loi portant sur l’égalité dans l’héritage, le dirigeant au sein de Nidaa Tounes, Ridha Belhaj, a estimé que les forces progressistes et « démocratiques » sont plus puissantes que « celles qui attirent vers l’arrière ».

Selon lui, ce projet de loi sera adopté par l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) et qu’il compte sur les députés pour qu’ils traitent ce dossier comme ils ont fait avec le mariage aux non-musulmans.

« L’initiative présidentielle de l’égalité successorale sera soutenue par une commission composée de journalistes, cinéastes et membres de la société civile qui sera annoncée ce jeudi », ajoute-il.

Rappelons que plusieurs dépuités, notamment du bloc parlementaire d’Ennahdha, ont exprimé leur refus quant à ce projet de loi.

Abdelatif Mekki a appelé le ministre des Affaires religieuses à intervenir et à « défendre le premier article de la Constitution ».

Dans le même cadre, le député appartenant au courant Al-Mahaba Rim Thairi, s’est indigné de ce qu’elle a appelé le silence du ministère des Affaires religieuses quant à cette proposition formulée par le président de la République.

Le député a également fustigé les propos du président de la République selon lesquels « l’Etat tunisien n’a aucun lien ni avec la religion ni avec le texte coranique ».  « Le président a estimé que la question de l’héritage n’a aucun lien avec la religion, et a annulé une règle islamique portant sur cette question » a-t-elle rappelé. Et d’estimer que Beji Caid Essebsi a fait sortir le peuple tunisien de l’Islam et s’est autoproclamé tuteur de la religion des Tunisiens.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo