Hausse des tarifs : La FTH porte plainte contre la STEG

Illustration

Sur fond d’une hausse de 45% non-annoncée des tarifs de l’électricité et du gaz, la fédération tunisienne de l’hôtellerie annonce avoir porté plainte contre la STEG.

Dans une déclaration à une radio privée, Khaled Fakhfekh, président de la FTH, a exprimé son ras-le-bol, indiquant que seule la société devra assumer les conséquences de sa mauvaise gestion.

La hausse continue des tarifs de la STEG aura des répercussions négatives sur l’activité des hôtels tunisiens, a-t-il encore averti.

Le président de l’UTICA, Samir Majoul, avait dénoncé à son tour la décision de la STEG portant sur l’augmentation de près de 50% des tarifs de l’électricité et du gaz, durant la même année. Cette décision, prise sans aucune considération pour les entreprises qui font face à la détérioration de la situation économique, selon lui, pousse les industriels, au boycott.

Rappelons-le, 8 unions régionales de l’industrie du commerce et de l’artisanat (Sousse, Monastir, Sfax, Nabeul, Mahdia, Kairouan, Gabès et Ben Arous) ont décidé de boycotter le paiement des factures de l’électricité et du gaz et menacé de mesures d’escalade.

Commentaires: