Trois anciens ministres attaquent Rached Ghannouchi en justice, Ennahdha réagit

Trois anciens ministres, Ghazi Jeribi, Mabrouk Korchid et Majdouline Cherni ont décidé de porter plainte contre le leader du mouvement Ennahdha, Rached Ghannouchi.

Les trois anciens ministres lui reprochent ses déclarations faites lors de l’assemblée annuelle du bloc d’Ennahdha à l’ARP selon lesquelles « son parti a fait appel au veto contre les ministres considérés comme incompétents ou corrompus ».

Dans un communiqué publié ce lundi 19 novembre 2018, Ennahdha réagit à la polémique et explique que Rached Ghannouchi n’a pas voulu porter préjudice aux ministres et ne les a pas qualifiés de corrompus.

Ennahdha précise que Rached Ghannouchi a plutôt évoqué « le critère d’évaluation des candidatures sélectionnées par le chef du Gouvernement qui est le seul et unique responsable des conséquences du remaniement », ajoutant que ses propos ont été sortis de leur contexte.

L’ancien ministre de la Justice, Ghazi Jeribi a annoncé qu’une plainte a été déposée contre Rached Ghannouchi et assuré qu’il ne se sent pas visé par ces accusations, mais que ces dernières sont « dangereuses et diffamatoires ».

L’ancien ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières Mabrouk Kourchid et l’ex-ministre de la Jeunesse et du sport, Majdouline Cherni lui ont également emboîté le pas.

Commentaires: