Il y a 1663 ans : La mémoire vive de Saint-Augustin

Saint-Augustin naissait à Thagaste, un 13 novembre de l’an 354. Ce grand penseur maghrébin a vécu entre Carthage, Annaba, Souk Ahras et l’Italie.

Né il y a 1663 ans, sa pensée et ses œuvres éclairent encore notre siècle et sont d’une modernité bien éloquente.

Les chemins de la vie m’ont mené jusqu’à lui, jusqu’à son œuvre toujours vivante, sur ses pas et plus haut encore, avec mon regard face à son ascension vers la sagesse, l’esprit et Dieu.

Je ne suis pas Camus mais comme lui, j’ai souvent relu Augustin parce que les fardeaux du quotidien ne m’ont jamais éloigné de la métaphysique.

Pour moi, l’année 2019 sera celle d’un nouveau rendez-vous avec Augustin, un long moment durant lequel je poursuivrai cette quête de toujours.

Philosophe sans patente, je continuerai à arpenter les chemins de la connaissance et tenter de me rapprocher de l’œuvre colossale d’Augustin, une œuvre qui sait aussi bien parler à celui qui cherche Dieu qu’à celui qui le fuit…

Et pour continuer le chemin initié en 2016, je vous inviterai prochainement à entrer ensemble dans les Prolégomènes de la pensée augustinienne.

Comment lire aujourd’hui ce penseur de l’Antiquité ? Comment se nourrir de ses contemplations et ses aveux? Comment s’imprégner de ces œuvres maîtresses que sont « Les Confessions » et « La Cité de Dieu » ?

L’année 2019 sera augustinienne sur la voie de la sagesse et de la philosophie de la sérénité. Et nous en arpenterons ensemble les méandres…

Commentaires: