Le nouveau gouvernement doit rester loin des tiraillements politiques, selon Ennahdha

Le nouveau gouvernement doit rester loin des tiraillements politiques, selon Ennahdha

Par -

En réaction au vote de confiance au nouveau gouvernement, qui a eu lieu dans la soirée d’hier, le mouvement Ennahdha a réitéré son soutien à la  » stabilité gouvernementale ».

Dans un communiqué, le mouvement a salué le vote de confiance et a appelé les ministres et secrétaires d’Etat à « rester loin des tiraillements politiques et des considérations électorales ».

Selon Ennahdha, à travers ce remaniement, les députés souhaitent « mettre un terme à la crise politique »,

« Cela prouve aussi, selon le mouvement, que le régime politique tunisien est solide et efficace malgré les tentatives de le discréditer », ajoute le communiqué.

Rapperlons-le, les nouveaux ministres nommés par Youssef Chahed lors de l’annonce du remaniement ministériel, le 5 novembre dernier, ont obtenu la confiance de l’Assemblée des Représentants du Peuple.

Le nombre de voix obtenues pour chaque ministre est comme suit :

  • Karim Jamoussi, ministre de la Justice 131 voix
  • Kamel Morjane, ministre chargé de la Fonction publique 127 voix
  • Abderraouf Cherif, ministre de la Santé publique 131 voix
  • Mokhtar Hammami, ministre des Affaires locales et de l’environnement 129 voix
  • Hedi Mekni, ministre des Domaines de l’Etat 130 voix
  • Sonia Ben Cheikh, ministre de la Jeunesse et des sports 131 voix
  • Saïda Lounissi, ministre de l’Emploi et de la formation 129 voix
  • René Trabelsi, ministre du Tourisme 127 voix
  • Hichem Ben Ahmed, ministre du Transport 132 voix
  • Noureddine Selmi, Ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire 131 voix
  • Radhouane Ayara, ministre chargé l’Immigration et des tunisiens à l’étranger 125 voix
  • Mohamed Fadhel Mahfoudh, ministre des Droits de l’homme et des relations avec les instances constitutionnelles et la société civile 131 voix
  • Chokri Belhassen, ministre auprès du chef du gouvernement chargé des grandes réformes 130 voix
  • Habib Dabbabi, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie et des PME, chargé des PME 128 voix
  • Adel Jarboui, secrétaire d’Etat auprès du ministre du Transport 126 voix
  • Ahmed Gaaloul, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Jeunesse et des sports, chargé du sport 115 voix
  • Basma Jebali, secrétaire d’Etat auprès du ministre des affaires locales 128 voix
  • Samir Bachouel, secrétaire d’Etat auprès du ministre du Commerce chargé du commerce intérieur 126 voix

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo