Un hôtel pour les malades atteints d’Alzheimer et de Parkinson à Hammamet

Un hôtel à Hammamet Sud héberge une douzaine de résidents français atteints d’Alzheimer et de Parkinson. Un nouveau concept du tourisme alternatif…

Un hôtel 5 étoiles à Hammamet Sud se lance dans un nouveau concept consistant à héberger des résidents atteints des maladies d’Alzheimer et de Parkinson. Un créneau qui risque de faire des émules.

Les clients de ce concept sont des retraités français, exclusivement des personnes dépendantes. Accompagnés de leurs aides-soignantes, ils vivent, durant toute l’année, à l’hôtel où ils bénéficient d’une attention particulière de la part du personnel soignant et médical.

Concept d’Alexander Canabal, ce projet pilote de type EHPAD (Etablissement d’Hébergement pour Personnes âgées Dépendantes) offre des commodités à la fois médicales et de loisirs. Chaque résident se voit proposer un accompagnement individualisé le plus adapté à ses besoins.

Les résidents de l’hôtel ont à leur disposition un service de restauration, des lieux de vie communs (salons, jardins, salle de cinéma et de spectacle, piscine intérieure et extérieure, etc.), ainsi que divers services de soins (coiffeur, pédicure, esthéticienne).

Ces résidents bénéficient, par ailleurs, d’un suivi individualisé de la part de médecins, d’infirmiers, d’aides-soignantes, de psychologues, de kinésithérapeutes et de diététiciennes.

Le prix du séjour est de l’ordre de 2600 euros par mois (l’équivalent du prix moyen d’un EHPAD en France), un prix que les résidents trouvent raisonnable pour les services offerts. Pour les familles des résidents, un tarif spécial leur a été accordé pour venir s’enquérir de l’état des leurs : 56 euros en pension complète, en plus de quatre billets d’avion aller retour depuis la France.

Marché potentiel, ce nouveau concept du tourisme alternatif en Tunisie peut accueillir, à terme, 100.000 francophones, entre Français, Belges et Suisses. Ce concept peut, à forte raison, intéresser les Tunisiens dans la mesure où ces maladies touchent une proportion intéressante de la population.

En effet, près de 10.000 Tunisiens sont concernés par la maladie de Parkinson alors que ceux atteints par l’Alzheimer sont au nombre de 50.000.

Chahir CHAKROUN
Tunis-Hebdo du 05/11/2018

Commentaires: