Remaniement : Pour Ben Ticha, il s’agit d’un gouvernement d’Ennahdha

Noureddine Ben Ticha

Le remaniement opéré hier lundi 5 novembre par le chef du gouvernement ne plait ni au président de la République ni à son entourage.

Réagissant à cette annonce, Noureddine Ben Ticha, conseiller politique du président de la République, a estimé sur les ondes de Mosaïque FM, « qu’il s’est avéré d’une façon claire, que ce gouvernement est devenu celui du mouvement Ennahdha et contradictoire aux résultats des élections de 2014 ».

Ben Ticha est allé même jusqu’à dire que « ce gouvernement a été formé par le mouvement Ennahdha et que c’est ce parti qui a décidé que Chahed reste son chef ».

Il a également rappelé que le président de la République n’a pas été consulté avant de procéder à ce remaniement.
« Chahed a envoyé à la présidence de la République une liste différente de celle annoncée » a-t-il conclu.

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a annoncé dans la soirée du lundi 5 novembre 2018, un remaniement ministériel.

  • Karim Jamoussi, ministre de la Justice à la place de Ghazi Jeribi
  • Raouf Cherif, ministre de la Santé à la place de Imed Hammami
  • Saïda Lounissi, ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle à la place de Faouzi Abderrahmane
  • René Trabelsi, ministre du Tourisme à la place de Selma Elloumi Rekik
  • Hichem Ben Ahmed, ministre du Transport à la place de Radhouane Ayara
  • Hedi Mekni, ministre des Domaines de l’Etat à la place de Mabrouk Korchid
  • Mokhtar Hammami, ministre des Affaires locales à la place de Riadh Mouakher
  • Noureddine Selmi, Ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire
  • Sonia Ben Cheikh, ministre de la Jeunesse et des sports à la place de Majdouline Cherni
  • Mohamed Fadhel Mahfoudh, ministre des Droits de l’homme et des relations avec les instances constitutionnelles, la société civile et les organisations des droits de l’homme à la place de Mehdi Ben Gharbia
  • Kamel Morjane, ministre chargé de la Fonction publique (nouveau)
  • Radhouane Ayara, ministre chargé l’Immigration et des tunisiens à l’étranger (nouveau)
  • Chokri Belhassen, ministre auprès du chef du gouvernement chargé des grandes réformes (nouveau)

Cinq Secrétaires d’Etat ont été nommés :

  • Habib Dabbabi, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Industrie et des PME, chargé des PME
  • Adel Jarboui, secrétaire d’Etat auprès du ministre du Transport
  • Ahmed Gaaloul, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Jeunesse et des sports, chargé du sport
  • Basma Jebali, secrétaire d’Etat auprès du ministre des affaires locales
  • Samir Bachouel, secrétaire d’Etat auprès du ministre du Commerce chargé du commerce intérieur

Les ministres qui restent en poste sont :

  • Hichem Fourati, ministre de l’Intérieur
  • Abdelkarim Zebidi, ministre de la Défense nationale
  • Khemaies Jhinaoui, ministre des Affaires étrangères
  • Ridha Chalghoum, ministre des Finances
  • Ahmed Adhoum, ministre des Affaires religieuses
  • Zied Laâdhari, ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale
  • Hatem Ben Salem, ministre de l’Education nationale
  • Slim Khalbous, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique
  • Mohamed Trabelsi, ministre des Affaires sociales
  • Mohamed Zinelabidine, ministre des Affaires culturelles
  • Naziha Laâbidi, ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance
  • Omar El Behi, ministre du Commerce
  • Slim Feriani, ministre de l’Industrie et des PME
  • Samir Taïeb, ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche
  • Anouar Maârouf, ministre des Technologies de l’information et de l’Economie numérique
  • Iyed Dahmani, ministre chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement

Commentaires: