Tunisie : Le phénomène des constructions anarchiques en progression

Le constat est alarmant mais réaliste d’autant qu’il provient d’une source officielle. Dans une déclaration à l’Agence TAP, le ministre de l’Equipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire, Mohamed Salah Arfaoui a reconnu l’impuissance du gouvernement face au phénomène des constructions anarchiques.

« Le gouvernement n’a pas réussi à mettre fin au phénomène de la construction anarchique », a-t-il reconnu, ce vendredi 26 octobre 2018, révélant que « 37% des constructions en Tunisie ne sont pas autorisées et que le nombre de quartiers anarchiques s’élève à environ 1250 à travers le pays.

Le pire est que ce phénomène est en progression, selon lui.

Commentaires:

Commentez...