Ennahdha tente de manipuler les documents des archives, alerte le comité de défense Belaid-Brahmi

Le comité de défense chargé de l’affaire des assassinats de Chokri Belaid et Mohamed Brahmi a indiqué avoir reçu des informations selon lesquelles des dirigeants politiques et sécuritaires proches du mouvement Ennahdha exercent une pression croissante pour « ouvrir, modifier le contenu et détruire des documents d’archives ».

Dans un communiqué rendu public ce vendredi, le comite impute la responsabilité au ministre de l’Intérieur et l’appelle à « assumer toute responsabilité en cas d’atteinte au contenu de la salle noire sans ordre juridique ».  Il met également en garde le ministre contre « la destruction de tout document sinon il sera poursuivi en justice en Tunisie et à l’étranger en tant que participant au crime d’origine ».

Le comité de la défense a également appelé les agents de la Direction générale des départements concernés et la direction des archives et tous les agents les membres des forces de sécurité intérieure à dénoncer les tentatives visant à brouiller les caractéristiques de l’organisation secrète du mouvement Ennahdha.

Le comité a poursuivi en condamnant les efforts du parti Ennahdha pour faire pression sur certains des anciens et actuels responsables sécuritaires afin de les dissuader de témoigner au cas où ils sont invités.

Rappelons-le, une plainte a été déposée auprès du tribunal militaire de première instance de Tunis, contre « l’organisation secrète d’Ennahdha, ainsi que ses figures politiques et sécuritaires ».

La plainte présentée a été accompagnée de plus de 200 documents photos et procès, indique le comité dans un communiqué publié le 22 octobre, qui souligne également « la gravité des documents accompagnant la plainte ».

« Ces documents affecteraient directement les intérêts de l’armée nationale, des institutions sécuritaires, et du système judiciaire », ajoute-on.

Commentaires:

Commentez...