L’Italie expulse un Tunisien pour soupçons d’extrémisme

L’Italie expulse un Tunisien pour soupçons d’extrémisme

Par -

Le ministère italien de l’Intérieur a annoncé l’expulsion d’un ressortissant tunisien, âgé de 37 ans. Cette personne « représenterait un danger pour la sécurité nationale ».

Dans un communiqué rendu public, le département a indiqué que cette expulsion représente le 344ème depuis 2011, et le 107ème cette année.

Le Tunisien en question avait été arrêté en Italie pour délinquance, puis rapatrié en février. Sauf que le 8 octobre dernier, il avait été de nouveau arrêté, au niveau de la ville de Matzara del Vallo, à bord d’une embarcation en provenance de Tunis.

Rappelons que pour sa première visite officielle à Tunis, le ministre de l’Intérieur italien, Matteo Salvini, avait choisi d’attaquer le sujet de l’immigration illégale, et de trouver, avec son homologue tunisien, des solutions à ce fléau qui selon ses dires « touche aux familles tunisiennes ».

Selon lui, il est impératif d’ouvrir des voies organisées pour la migration et de trouver des solutions à l’immigration clandestine « qui n’induit que catastrophes ».

« Si nous arrivons à trouver un accord quant à ce point, nous n’épargnerons aucun effort pour créer des postes d’emploi à travers le lancement de nouveaux investissements en Tunisie. […] Nous ne sommes pas contre l’immigration, mais nous voulons une immigration organisée et légale qui permet d’accueillir les expériences tunisiennes », avait déclaré le responsable italien.

Salvini a insisté qu’il « travaillera, sur le champs, à fournir tous les moyens et ressources nécessaires pour soutenir la Tunisie et son peuple, à travers la création d’emplois, notamment dans la région du Sud où le nombre de jeunes choisissant l’immigration clandestine pour quitter le pays est le plus important ». « Je salue les efforts déjà fournis par la Tunisie, sur tous les plans », avait-t-il ajouté.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo