Déclarations et démentis : Rien ne va plus entre Hafedh Caïd Essebsi et Mohsen Hassan

Le directeur exécutif de Nidaa Tounes, Hafedh Caïd Essebsi a publié sur sa page Facebook une réponse aux déclarations émises par l’ancien membre du parti, Mohsen Hassan. Ce dernier avait indiqué, sur les ondes de Mosaïque fm, que le fils du président de la République lui a demandé d’élaborer un rapport de la situation économique et financière « afin de toucher au gouvernement ».

Caïd Essebsi a démenti ces propos, soulignant qu’un rapport n’est pas nécessaire pour constater la détérioration des conditions économiques du pays et que « le citoyen est le meilleur témoin puisqu’il sent la baisse de son pouvoir d’achat ».

« Nous ne pouvons jamais être source de telles pratiques », a-t-il ajouté, indiquant que les déclarations de Hassan « le poussent à dévoiler les vraies raisons derrière sa démission ».

« Mohsen Hassen m’a appelé dimanche soir, pour me demander une faveur qui consiste en un poste de dirigeant après la fusion avec l’Union Patriotique Libre (UPL). […] Je lui ai expliqué qu’il n’était pas possible de prendre cette décision vu que la nouvelle direction du parti doit se former selon le règlement intérieur de Nidaa Tounes, et que s’il souhaite occuper un tel poste, ceci ne pourrait se faire qu’à travers le congrès électoral qui se tiendra en janvier », a-t-il écrit.

« Mohsen Hassan semble n’appartenir à Nidaa Tounes que s’il fait partir des dirigeants du premier rang, ce qui ne traduit pas notre définition de l’appartenance politique ».

L’ancien ministre du Commerce n’a pas tardé à riposter :

Selon Mohsen Hassan, le directeur exécutif de Nidaa Tounes s’est basé sur de fausses informations.

Il a démenti l’avoir contacté au sujet d’un poste suite à la fusion avec l’UPL et a assuré « faire partie des dirigeants qui tiennent à la tenue du congrès pour l’élection d’une direction qui mettra fin à la crise que vit le parti ».

Commentaires: