Sépultures beylicales : Cinq souverains tunisiens ne reposent pas à Tourbet el Bey

Il est de notoriété que les beys de Tunis ont pour dernière demeure la nécropole royale de Tourbet el Bey.

De fait, ce lieu de mémoire (actuellement fermé aux visites) abrite un grand nombre de tombes de souverains tunisiens et de leur famille étendue.

Construite par Ali Pacha, cette nécropole abrite aussi les tombes de plusieurs ministres de la Tunisie husseinite.
Les beys régnants sont enterrés dans une salle particulière. Toutefois, plusieurs d’entre eux n’ont pas leur sépulture à Tourbet el Bey.

Ces beys dont les tombes se trouvent en dehors de la nécropole royale sont de différentes époques.
Ainsi, Lamine Bey, décédé en 1961 en simple citoyen de la République tunisienne, est enterré au cimetière Sidi Abdelaziz à la Marsa.

De même, Moncef Bey, mort en exil à Pau, en France, est enterré au cimetière du Jellaz à Tunis. Son mausolée a récemment été restauré et rénové.

Auparavant, au dix-huitième siècle, Hussein Ben Ali, fondateur de la dynastie, et son fils Mohamed Rachid, ont été enterrés dans la tourba de Sidi Kacem, non loin de la mosquée des Teinturiers.

Enfin, Ali Pacha, le bâtisseur de Tourbet el Bey n’y est pas enterré non plus. Neveu de Hussein Ben Ali auquel il prit le trône, il est enterré dans la tourba qui porte son nom à la rue des Libraires, non loin de la medersa Slimania.

Hormis ces cinq beys, tous les autres reposent à Tourbet el Bey, le complexe funéraire de la dynastie husseinite.

Commentaires:

Commentez...