La princesse Zakia Bey aux origines du Stade Tunisien

La princesse Zakia Bey aux origines du Stade Tunisien

Par -
Zakia Bey

La petite histoire du sport en Tunisie a gardé le souvenir de la princesse Zakia Bey, fille du souverain husseinite Lamine Bey.

Née en 1927, Zakia Bey épouse le docteur Hamadi Ben Salem en 1944. Ce dernier qui occupa de nombreux portefeuilles ministériels est également le fondateur du Stade Tunisien.

Aux origines du Stade Tunisien, équipe réputée proche du palais beylical, la princesse Zakia avait pleinement apporté son soutien au docteur Ben Salem.

Selon des témoins d’époque, elle aurait plaidé la cause de la nouvelle association auprès de son père qui, d’ailleurs en 1951, assistera en personne à l’inauguration du stade du Bardo, destiné à la nouvelle équipe.

On dit ainsi et les sources sont plutôt fiables, que Zakia Bey a été l’égérie du Stade Tunisien à ses débuts.

Femme de tête, militante et engagée dans les causes de bienfaisance, la princesse Zakia avait conquis une réputation de « tigresse » après être parvenue, lors d’une manifestation, à s’emparer du drapeau tricolore qui flottait sur le mât du poste de police du Bardo.

Cette princesse a également laissé dans son sillage un parfum de musique. Jouant parfaitement au luth, elle chantait également les répertoires tunisien et oriental. On dit même que certaines chansons de paroliers réputés furent spécialement écrites pour elle.

Fondatrice morale du Stade Tunisien, Zakia Bey compte ainsi parmi les rares femmes à avoir prêté main forte aux sport tunisien dans les années quarante.

Que sa mémoire soit saluée et son mérite reconnu et puisse ce trop bref billet susciter l’émulation parmi les jeunes artistes qui pourraient redécouvrir son parcours.

 

P.S : Les photos illustrant notre billet proviennent de la collection de Salwa Bey que nous remercions

 

H.B. 

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo

Tunis-Hebdo