Interview de Beji Caid Essebsi : Quatre points à retenir !

Interview de Beji Caid Essebsi : Quatre points à retenir !

Par -
Crédit photo : Présidence de la République.

La président de la République Beji Caid Essebsi a accordé, dans la soirée du lundi 24 septembre, une interview à la chaîne privée Elhiwar Ettounssi, animée par Meriem Belkadhi. Le chef de l’Etat est revenu sur des dossiers d’actualité, mais aussi sur sa relation avec le parti Ennahdha, Youssef Chahed et Hafedh Caid Essebsi.

Le président de la République était assez clair en évoquant certains sujets comme le sort du chef du gouvernement Youssef Chahed, et sa relation avec Ennahdha, mais ne s’est pas montré explicite concernant son éventuelle candidature aux prochaines élections présidentielles. En tout, cas ce sont ces quatre points que nous pouvons retenir de cette interview.

Les élections dans les délais impartis

Le président de la République, Béji Caïd Essebsi a affirmé que les prochaines élections de 2019 auront lieu dans les délais impartis.« Tant que je suis en vie, les prochaines élections de 2019 auront lieu dans les les délais impartis, certaines personnes ont appelé à des élections anticipées, mais non, je réaffirme, elles auront lieu durant les dates prévues » a-t-il assuré.

Youssef Chahed doit renouveler sa légitimité

Le président de la République Beji Caid Essebsi a appelé explicitement le chef du gouvernement Youssef Chahed à solliciter la confiance de l’Assemblée des Représentants du Peuple. »Je n’ai aucun problème personel avec Youssef Chahed, après tout, c’était moi qui l’a choisi, mais je le conseille de renouveler sa légitimité auprès de l’ARP. S’il l’obtient, il pourrait continuer son travail en toute tranquillité « , a-t-il dit.

Caid Essebsi a contrepartie évoqué l’activation de l’article 99 qui oblige le chef du gouvernement à solliciter la confiance de l’ARP. « Jusqu’à présent je n’ai pas utilisé cette carte » a-t-il dit, laissant la porte ouverte à ce scénario.

Rupture politique avec Ennahdha

L’un des points les plus importants qu’on peut noter dans cette interview, étant la fin de l’alliance Nidda-Ennahdha. En effet, Caid Essebsi a annoncé officiellement la rupture politique avec ce parti, suite à sa demande. « C’est en réponse à leur demande que j’annonce aujourd’hui la rupture avec le parti Ennahdha », a déclaré Beji Caid Essbesi, soulignant le fait que c’est le parti Ennahdha qui a réclamé la fin de cette alliance. « En politique, les amis n’existent pas », a-t-il encore dit.

Modification de la Constitution

Le président de la République Beji Caid Essebsi a appelé également à modifier la Constitution et la loi électorale.« Même Marzouki, ex-président de la République, a appelé à modifier la Constitution  » a-t-il encore dit.

Quant à la Loi électorale, pour Caid Essebsi il est indispensable de la modifier, pour mettre fin au phénomène du « tourisme parlementaire ».

D’autre part, le Chef de l’Etat a évoqué le conflit qui oppose son fils, et directeur exécutif du parti Nidaa Hafedh Caid Essebsi au chef du gouvernement Youssef Chahed.  Caid Essebsi s’est montré neutre à cet égard, affirmant que si ces deux hommes partent, la Tunisie, qui renferme de grandes compétences, ne sera en aucun cas affectée.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo