Lassaad Yaâkoubi : « La rentrée scolaire a été mauvaise à tous les niveaux »

Lassaad Yacoubi, secrétaire général du syndicat général de l’enseignement secondaire relevant de l’Union générale tunisienne du travail (UGTT), a estimé dans une déclaration à l’agence TAP « la rentrée scolaire a été trébuchante et mauvaise à tous les niveaux contrairement à ce qu’a souligné le ministre de l’Education ».

« Il existe un encombrement sans précédent dans les classes, un manque d’enseignants dans le primaire et le secondaire, des établissements scolaires dans un piteux état à la Cité Ettadhamen, à Bouhajla et ailleurs », a-t-il déploré.

S’agissant de la réforme éducative, Lassaad Yacoubi a précisé que le gouvernement a mis en œuvre quelques mesures de façon unilatérale indiquant que les syndicats de l’éducation qui font partie de la commission de la réforme appelleront à la reprise des négociations pour accélérer le processus.

Il a, en outre, rappelé que le syndicat de l’enseignement secondaire avait dénoncé les mesures prises dans le budget de 2018 estimant que le gouvernement ne prend pas au sérieux le traitement des problèmes sociaux et applique les instructions du fonds monétaire international.

A ce titre, Lassaad Yaâkoubi estime que « la réunion du lundi 24 septembre prochain sera décisive pour les professeurs puisqu’elle abordera les sujets de la retraite, des primes et de la situation dans les établissements scolaires.

S’exprimant en marge de sa participation à la commission administrative de l’UGTT à Hammamet, il a signalé qu’il n’existe que deux alternatives soit la poursuite des négociations et la signature d’un accord soit le retour à la case départ et la relance des mouvements de protestation.

Le 11 septembre, dernier, le secrétaire général de la fédération de l’enseignement secondaire, déclarait par ailleurs que le syndicat était prêt à faire des concessions à condition que les négociations, tenues avec le ministère de l’Education, soient « sérieuses » et répondent aux aspirations des professionnels du secteur.

Rappelons que le mois dernier, Yaakoubi avait estimé que la nouvelle année scolaire sera agitée. « L’année scolaire sera aussi agitée que celle qui l’a précédé et mouvementée », expliquant qu’il y aura des mouvements protestataires de la part des professeurs suite à la suspension des négociations avec le gouvernement, avait-t-il laissé entendre.

En s’adressant aux parents d’élèves, il avait tenu à dire « qu’il n’y aura pas d’année scolaire normale » et que les mouvements de protestations débuteront juste après la rentrée du 15 septembre.

C’est sur ce même ton que le secrétaire général de l’UGTT, Noureddine Taboubi s’était également exprimé concernant la nouvelle année scolaire, estimant qu’elle sera très « chaude », et soulignant que la priorité de la centrale syndicale est de trouver une solution au manque d’effectif, notamment dans les régions intérieures.

Commentaires: