Tunisie : Les recettes fiscales réduisent de moitié le déficit budgétaire

Tunisie : Les recettes fiscales réduisent de moitié le déficit budgétaire

Par -
Illustration

Selon le document « Résultats provisoires de l’exécution du Budget de l’Etat à fin juin 2018 », publié par le ministère des Finances, le déficit budgétaire s’est réduit presque de moitié, durant les six premiers mois de l’année 2018, pour se situer au niveau de 1700 millions de dinars (MD), contre 3000 MD, en juin 2017. Un fait qui s’explique par l’accroissement du volume des recettes fiscales, et particulièrement des impôts indirects.

En effet, cette maîtrise du déficit a été favorisée par l’amélioration du niveau des recettes fiscales (12,2 milliards de dinars durant le 1er semestre 2018, contre 10,5 milliards de dinars en juin 2017), en raison notamment, de l’augmentation des impôts indirects (7,4 milliards de dinars en juin 2018, contre 6 milliards de dinars en 2017).

Dans ce document relayé par l’agence TAP, le département relève une amélioration des recettes drainées par la TVA (passant de 2,8 milliards de dinars, à 3,4 milliards de dinars durant la période juin 2017-juin 2018), par les droits de consommation (de 1,1 milliard de dinars, à 1,3 milliard de dinars) et par d’autres taxes (1,7 milliard de dinars, à 2,1 milliards de dinars).

« Face à cette amélioration des recettes, le recours aux ressources d’emprunt a régressé considérablement, au cours de cette période, passant de 4,8 milliards de dinars en juin 2017, à 3,6 milliards de dinars en juin 2018, et particulièrement les emprunts extérieurs (2 milliards de dinars durant le premier semestre de l’année courante contre 3 milliards de dinars au cours de la même période de l’année écoulée) » a-t-on également expliqué.

Commentaires:

Lisez Aussi Sur Webdo